Partager cet article sur les réseaux sociaux

E

E comme Etats-Unis

Les Etats-Unis, terre d'immigration

On a tendance à bien vite l’oublier, surtout par les temps qui courent, mais l’existence même des États-Unis est liée à l’immigration, que ce soit à travers la colonisation au cours du 17e siècle, ou la ruée vers l’or en 1848. Selon une étude, 98 % des Américains auraient un ancêtre immigré. En effet, les États-Unis ont connu 7 vagues d’immigration majeures : de 1660 à 1790, avec l’arrivée d’esclaves africains et des européens fuyant les persécutions religieuses ; de 1790 à 1820 ; de 1820 à 1880 avec la révolution industrielle ; en 1880-1930, motivée par la quête de l’American Dream ; 1930-1965 ; 1965-2000 avec une arrivée massive des Hispaniques et des Asiatiques, et enfin 2000-2015. 


Il faut savoir qu’à partir de 1820 les autorités américaines ont tenu le compte des entrées d’immigrants, mais les retours n’ont été consignés qu’à partir de 1908. Si vos ancêtres ont migré vers les USA entre 1892 et 1954, ils seront sûrement passés par Ellis Island, la station fédérale de l’Immigration. Plus de 100 millions d’Américains (1/3 de la population) descendent d’une personne ayant transité par Ellis Island.


On comprend mieux pourquoi en regardant les chiffres : plus de 12 millions de personnes y sont passées. 


Les registres d’Ellis Island constituent une véritable mine d’or pour tous les généalogistes, ainsi on y trouve le prénom et le nom de chaque passager, son sexe, âge, sa date d’arrivée ainsi que son port d’origine. Cependant devant le nombre gigantesque des arrivées certaines listes ont été écrites à la va-vite et les noms de villes ou de famille ont souvent été mal orthographiés voir carrément déformés.  Les migrants présentant des signes de maladie étaient renvoyés chez eux, ou gardés en quarantaine sur l’île. Les autres se voyaient octroyer le droit de pénétrer aux USA et de tenter le « rêve américain ». 


Avant les années 1892, c’était le fort de Castle Garden qui servait de centre d’immigration, et dont la plupart des registres ont, eux aussi, été conservés. 


La généalogie n’est pas qu’une passion française : les Américains en sont aussi férus. D’ailleurs qui n’a jamais entendu parler des mormons et de la Granite Mountain Records Vault, montagne où ils stockent des milliards de données généalogiques ?


Les mormons, ou plutôt L'église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, est une Église chrétienne fondée en 1830 par Joseph Smith. Ils se sont donnés pour but de baptiser tous leurs ancêtres, et comme tous les êtres humains seraient potentiellement liés, ils essaient de réunir toutes les archives existantes, le but étant de baptiser les morts, qui, dans le monde des esprits, pourraient accepter ou non les sacrements accomplis par leurs descendants. 


Les États-Unis sont donc un pays où la généalogie tient une place importante, aussi bien dans un aspect théologique comme avec les Mormons, qu’à travers leur passé lié à l’immigration. 


Découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre Blog Geneafinder