Partager cet article sur les réseaux sociaux

F

F comme Finistère

Des liens utiles vers les moteurs de recherche en accès libre, des pistes pour trouver la trace des migrants du 29, et des websites de bénévoles pour en apprendre davantage...

Pour ceux qui cherchent leurs ancêtres dans le Finistère (tout à l'ouest de la Bretagne, en face de New-York) , on a  démarré une antisèche avec des  liens utiles vers les moteurs de  recherche en accès libre, des pistes pour trouver la trace des migrants  du 29, et des sites web de bénévoles pour en apprendre davantage...


Le Finistère (Penn ar Bed  en Breton) est créé à la Révolution Française, le 4 mars 1790, et englobe d’anciens évêchés catholiques : Le Léon (Saint—Pol-de-Léon), une partie duTrégor (rive gauche de Morlaix), les deux tiers de la Cornouaille (Quimper) et une petite partie de l'évêché de Vannes.

Les archives du Finistère (29)


http://www.archives-finistere.fr

Pour le Finistère, tous les documents n’étant pas en ligne, il  faut absolûment démarrer la recherche par le tableau mis à jour au fur et à mesure de la numérisation. Les liens dans le tableau emmènent directement aux pages de recherche adéquates.


http://www.archives-finistere.fr/sites/default/files/AD29_tableau_etat_civil_PUBLIC.pdf

Beaucoup d’autres documents sont à consulter en commençant par la page 


 http://mnesys-portail.archives-finistere.fr/?id=recherche_formulaire et en consultant de suite l’aide à la recherche associée.


Les migrations


Les  lieux importants qui ont attiré de nouveaux habitants pour le  commerce, la vie militaire, l'administration ou pour sortir de la misère

Brest et son port, l'arsenal, créé en 1631 sous Louis XIV, a permis l'installation de familles de militaires et d'ouvriers des chantiers navals et a été le point de départ de grands voyages d'exploration au 18e. 


Les villes importantes pour le commerce de la toile qui font la richesse de la Bretagne entre le XVIe et XVIIIsiècles ont été Locronan, Morlaix, Landerneau, Brest, Quimper mais aussi Roscoff qui importe le lin de la Baltique et développe le commerce avec les ports de la Manche (Angleterre, Europe du Nord).


Au 19e siècle, les conserveries de poissons (mais aussi de petits pois !) se développent sur la côte sud, en Cornouaille, à Douarnenez, Concarneau, Penmarc'h, Loctudy. Le Léon dévéloppe la culture maraîchère qui s'exporte via Roscoff et Morlaix.


Les  régions d’émigration liée à une hausse démographique et au manque de  terres entre 1850 et 1950 : Vendée, Normandie (Le Havre),  l'Aquitaine , Paris,  Seine-et-Oise (Versailles), Saint-Denis, la Beauce et New-York (UK) qui a vu débarquer beaucoup d'habitants de Gourin et de ses alentours (https://btagourin.com      http://www.breizh-amerika.com/history.html).


Des vidéos et des livres en accès libre


Ma Biblio 29


Encore beaucoup de livres à lire, de témoignages et de registres à découvrir sur le Finistère ! Vivement les prochaines vacances !


Découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre Blog Geneafinder