Partager cet article sur les réseaux sociaux

Le Havre a 500 ans ! Jeune ville mais déjà une sacrée histoire

Sa création par François 1er, les sièges, les guerres, sa renaissance après les bombardements de 1944, sa renommée mondiale grâce au commerce et à l'UNESCO

Cette année est à marquer d’une pierre blanche pour Le Havre. En effet, 2017 marque les 500 ans de la création de la ville. Même si Le Havre fait figure de véritable bambin par rapport à nombre de villes construites dans l’Antiquité ou au Moyen Age, 500 ans ça se fête ! 

La ville fut créée le 8 octobre 1517 par François 1er et bâtie de toutes pièces par l’Etat, dans une volonté de créer un port qui serait une place forte tant sur le plan militaire que politique ou bien encore économique. Rouen constituait à l’époque le principal port de Normandie, mais était inadapté au trafic maritime de plus en plus florissant de l’époque. Si au début Le Havre n’avait que la vocation d’être un port, il parut vite évident qu’il faudrait loger tout ce petit monde ! Pour inciter la population à s’y installer, François 1er choisit de prendre les marchands par les sentiments en leur proposant une exonération d’impôts. De quoi encourager les récalcitrants...

 En parcourant l'histoire de France, on peut voir émerger le nom du Havre à plusieurs reprises, notamment lors du siège du Havre, en 1562, lorsque les Protestants investirent la ville pour en faire une véritable place forte, aidés par les Anglais, avant que Charles IX ne vienne les chasser un an plus tard. Le Havre fut ensuite une ville ligueuse, où il était interdit de pratiquer le culte protestant. Tout au long des siècles suivants, Le Havre ne cessera de se développer économiquement grâce au trafic du coton, du café, du charbon ou encore du pétrole, qui lui permet de connaître une des plus fortes croissances démographiques en France. Petit à petit, la ville perdit toute fonction militaire pour se concentrer sur le commerce.

Mais la Deuxième Guerre mondiale a marqué un véritable tournant dans l’histoire du Havre. La fin d’une époque et le début d’une autre, sans vouloir virer dans le cliché. Il suffit de regarder et de comparer des cartes avant/après, c’est édifiant. En l’espace de quelques jours de septembre 1944 (du 5 au 11 septembre), la quasi-totalité de la ville est détruite par les bombes des alliés, dans le but très critiqué de chasser les Allemands. ( Cette explication reste encore aujourd’hui incompréhensible pour beaucoup, la garnison allemande stationnant en dehors de la ville). Le Havre est une des villes les plus sinistrées d’Europe avec plus de 5000 morts et 80 000 Havrais sinistrés. Sachant que la population était de 160 000 habitants, imaginez : la moitié de la population sans abri du jour au lendemain !

Des anciens bâtiments, il ne reste quasiment plus rien. A l’instar de villes comme Brest, Lorient ou Saint-Nazaire, il faut tout reconstruire. La mission est confiée à l’architecte Auguste Perret, qui propose une architecture moderne et structurelle. Grâce à des œuvres comme l’église Saint-Joseph ou l’hôtel de ville, Le Havre est désormais classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2005. Une belle manière d’honorer le présent sans mettre le passé de côté. 


Découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre Blog Geneafinder