Pourquoi le mois de février est toujours le plus court ?

Cela n’a échappé à personne, le mois de février (ou februarius pour les intimes) est le mois le plus court de l’année. Mais comment expliquer cette différence ? Et quelles en sont les origines historiques ? Explications.

Pourquoi le mois de février est toujours le plus court ?

Calendrier lunaire vs. Calendrier julien


Tout commence à l’époque antique, alors que les années dans le calendrier romain débutent le 1er mars. Ce calendrier lunaire découpe une année en 10 mois et 61 jours environs, pour un total de 355 jours normalement. Tous les deux ans, Numa Pompilus, roi légendaire de Rome, ajoute un mois supplémentaire pour se caler de nouveau sur le cycle du soleil. Une organisation calendaire difficile à conserver en temps de guerre civile et qui amène Jules César à le réformer en 46 av. J-C. 


Conseillé par son astronome Sosigène d’Alexandrie, César instaure alors l’utilisation du calendrier julien (en son nom, vous l’aurez compris), un calendrier basé sur l’année solaire. De ce fait, l’année compte 365 jours sur 12 mois et permet d’équilibrer les saisons. 


Mais il faut une année calendaire à la Terre pour faire le tour du Soleil, il lui faut même 365,25 jours pour être plus précis. Un quart de jour qui a son importance et dont le calendrier julien ne tient pas compte. En conséquence ? Un décalage d’un mois tous les 120 ans. 

Et c’est là que l’année bissextile intervient. Tous les quatre ans, l’année compte 366 jours pour la simple et bonne raison qu’il faille récupérer les quarts de journées oubliés les années précédentes.


Voilà, vous savez tout de l’intérêt de caler le calendrier sur le soleil, mais pourquoi 28 ou 29 jours en février ? 


Une simple histoire de jalousie ?


Au moment de la réforme, César donne son nom (encore) au mois de juillet (quintilis devient julius). Mais c’est sans compter sur son successeur, l’empereur Auguste, qui décide de donner son nom au mois d’août quelques années plus tard. Le mois de juillet comptant 31 jours et le mois d’août seulement 30, Auguste aurait décidé de « prendre » un jour de février pour l’ajouter à « son » mois. D’autres sources prétendent que César aurait commencé les hostilités en enlevant, « par pur plaisir » un jour à février pour l’ajouter à julius. Ce qui donna des idées à son successeur, du coup. Ou encore, ces deux jours supplémentaires auraient été ajoutés en hommage à César et Auguste, retirés délibérément de février, dernier mois de l’année à l’époque. 


Macrobe, un auteur latin, contredit ces dires et explique que bien avant César et Auguste le mois de février se composait déjà de 28 jours. En fait, les autres mois en comptaient 29 ou 31 mais surtout pas 30 en raison de la superstition des Egyptiens face aux nombres pairs. Février en compterait alors 28 parce qu’il est dédié à Februa, la fête des Romains de la purification des manes des morts durant laquelle des sacrifices sont menés.


Février, mois singulier


Sachez aussi que le mois de février est le seul mois de l’année durant lequel on ne peut pas observer de pleine lune, en raison de sa courte durée. 


De plus, le jour du 30 février, a été utilisé une seule fois, en 1712, en Suède. 


Enfin, février est un mois particulièrement difficile à passer à en croire certains dictons : « Il vaut mieux un renard au poulailler qu'un homme en chemise en février » ou encore « Février le plus court des mois est le pire pour tous »…


Vous avez aimé cet article ? Faîtes-le savoir !