Guerres : retrouvez vos ancêtres mobilisés et militaires

Les archives militaires sont très utiles pour votre généalogie. Découvrez comment retrouver vos ancêtres dans ces différents sites ressources.

Guerres : retrouvez vos ancêtres mobilisés et militaires

Le 8 mai 2020 marque les 75 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Ce conflit militaire mondial est le plus meurtrier de l’histoire avec plus de 60 millions de victimes dont 600 000 soldats et civiles français. La mobilisation générale des soldats français est décidée le 1er septembre 1939. On estime à près de 5 millions le nombre d’hommes mobilisés dont la moitié ira aux combats. 

En comparaison, près de 4 millions d’hommes furent mobilisés en 1914, plus de 8 millions durant toute la guerre. 


Qui sont ces hommes ? Comment les retrouver ? Quels ont été leurs parcours ? Nos ressources pour retrouver vos ancêtres mobilisés pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. 



Les registres militaires aux Archives Départementales


De nombreux documents d’archives militaires sont conservés aux Archives Départementales (série R). Si, le plus souvent, seuls les registres matricules sont numérisés et accessibles en ligne, vous pouvez tout de même consulter sur place les tableaux cantonaux de recensement, la liste des tirages par canton, la liste des conscrits, la liste du contingent ainsi que les registres du recensement cantonal. 


Consulter le registre matricule d’un de vos ancêtre peut être riche d’enseignements ! On y retrouve en général les nom et prénom de l’homme inscrit, les noms de ses parents, sa date et lieu de naissance, sa profession, son signalement (ou caractéristiques physiques, très intéressant quand on n’a pas de photo !), son degré d’instruction, ses domiciles successifs mais aussi, évidemment, ses différentes affectations avec des détails parfois surprenants. 


Comment retrouver la fiche matricule d’un ancêtre ?


Retrouver le registre matricule d’un ancêtre n’est pas sorcier… en principe.


Pour cela il est nécessaire de connaître sa date de naissance et son département (et commune au mieux) de naissance. Les hommes étaient inscrits à 20 ans dans une « classe ». Ajoutez donc 20 ans à l’année de naissance pour trouver la classe.


Cherchez ensuite le bureau de recrutement en fonction de sa commune de résidence. Si vous ne la connaissez pas, un peu de flaire et de patience fera l’affaire. 


Recherchez au sein de la table alphabétique de ce bureau pour l’année, ou classe, de recensement de votre ancêtre. Notez son numéro de matricule et retrouvez la fiche matricule de votre ancêtre parmi les différents registres existants (classés par numéro de matricule et non pas par ordre alphabétique). 


Exemple : Recherche de la fiche matricule d’Alphonse Auguste Crossonneau, né en 1883 à Epeigné-sur-Dême en Indre-et-Loire. 

Il appartient, normalement, à la classe 1903 et a été recruté au bureau de Tours (cf. Explications données sur le site des AD d’Indre-et-Loire). 

La table alphabétique de la classe 1903 me permet de retrouver son numéro de matricule : 331 ainsi que le numéro du volume dans lequel chercher.  

Je retrouve la fiche matricule de Crossonneau Alphone Auguste, matricule 331. 


fiche matricule - crossonneu 331



Où retrouver la fiche matricule d’un ancêtre outre-mer ? 


Le site des Archives nationales d’outre-mer (ANOM) mettent à votre disposition les registres et tables alphabétiques jusqu’à la classe 1921 (naissance en 1901). Ceux-ci concernent l’Afrique occidentale française, l’Algérie, la Cote françaises des Somalis, les Comores, la Guyan, l’Inde et l’Indochine, Madagascar, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie, la Réunion et Saint-Pierre-et-Miquelon.


Il vous est même possible de faire une recherche nominative !


Je ne retrouve pas la fiche matricule d’un ancêtre, pourquoi ? Que faire ?


Il peut arriver que votre ancêtre ne figure pas dans les tables alphabétiques. Quelques astuces à essayer d’abord : vérifiez de nouveau, vous avez pu passer à côté d’une colonne, jetez un oeil à la fin de la table alphabétique, les omis y sont inscrits et vérifiez la table alphabétique des autres bureaux du département. 


Si malgré cela votre ancêtre reste introuvable, quelques pistes possibles…


Votre ancêtre a pu déménager et ne se trouve plus dans son canton de naissance. Vérifiez donc le registre correspondant à son lieu de domicile à ses 20 ans (que vous pouvez déduire en retrouvant un mariage ou des enfants). Cela implique donc de jeter un oeil aux différentes tables alphabétiques des différents bureaux des différents départements alentours (ça fait beaucoup de différents non ?). 


Il se peut aussi que votre ancêtre soit omis lors de l’inscription de sa classe. Il est donc possible de finalement le retrouver à la fin des tables alphabétiques jusqu’à 10 ans après l’année de son recrutement. 


Si votre ancêtre est étranger ou né en France d’un ou deux parents étrangers il n’est pas obligé de faire son service militaire. S’il a décidé de le faire, vérifiez les registres des classes des deux années suivantes. 


Votre ancêtre peut, tout simplement, ne pas apparaître sur la table alphabétique même s’il a une fiche. Vous pouvez donc essayer de consulter, page après page, les registres entiers de la classe, mais armez vous de patience…



La base Mémoire des Hommes du Ministère des Armées


Le site Mémoire des Hommes est un incontournable de vos recherches généalogiques. Le site a « vocation a mettre à la disposition du public des documents numérisés et des informations issues des fonds d’archives conservés par le ministère des armées. » 


Utilisez l’outil de recherche nominatif pour retrouver un ancêtre par les bases des morts pour la France de la Première Guerre mondiale, des fusillés de la Première Guerre mondiale, des Personnels de l’aéronautique militaire, des militaires décédés pendant la Seconde Guerre mondiale, des Alsaciens-Mosellans incorporés de force dans l’armée allemande, des morts en déportation pendant la Seconde Guerre mondiale, des fusillés du Mont-Valérian, des Titres et homologations et services pour faits de résistance, des médaillés de la résistance, des engagés volontaires étrangers entre le 1er septembre 1939 et le 25 juin 1940, des Morts pour la France de la Guerre d’Indochine, des militaires décédés pendant la Guerre de Corée, des Morts pour la France de la Guerre d’Algérie, des combats du Maroc et de la Tunisie, des militaires décédés sur les théâtres d’opérations extérieurs (1905 à nos jours), des Morts pour les service de la Nation, des sépultures de Guerre et des équipages et passagers. 



La base Grand Mémorial du Ministère de la Culture


Créée dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, en 2014, la base Grand Mémorial peut vous aider à retracer le parcours de guerre d’un Poilu. Un grand travail de numérisation des documents et de leurs indexation nominative vous permet, aujourd’hui, d’espérer retrouver la trace d’un ancêtre en recherchant directement son nom parmi les registres matricules en ligne. 



Le Service Historique de la Défense


Le Service Historique de la Défense est l’un des acteurs majeurs de l’histoire militaire en France et conserve des fonds d’archives écrites et orales divers. Ainsi, il peut être utile pour vous de consulter cette ressource si votre ancêtre : 

- A été blessé ou malade en service

- A été jugé et/ou emprisonné par l’institution militaire

- A été prisonnier de guerre français

- A été acteur ou victime des conflits du XXe siècle 

- A été pensionné ou récompensé à titre militaire 

- Était une femme militaire et/ou veuve ou mère de militaire 

- Etait sous-officier, aviateur, soldat ou matelot 

- Etait officier 

- Etait non combattant (officier d’un corps technique, pompier, personnel civil) 

- A voyagé de par son métier dans l’armée 



D’autres bases utiles 


Il existe d’autres bases utiles pour vos recherches d’ancêtres dans les archives militaires. D’abord, la base Léonore vous donne accès aux dossiers nominatifs des personnes nommées ou promues dans l’Ordre de la Légion d’honneur depuis 1802 et décédées avant 1977. Parcourez la liste des 80 700 patronymes de légionnaires à la recherche d’une piste !


La base des médaillés de Sainte-Hélène recense les 405 000 soldats encore vivants en 1857 qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815. 


Enfin, la base MémorialGenWeb vous sera utile pour retrouver vos ancêtres dans les relevés de monuments aux morts, soldats et victimes civiles, français et étrangers, tués ou disparus par faits de guerre, morts en déportation et Morts pour la France. Utilisez le moteur de recherche nominative pour gagner du temps. 


Le petit + : Consultez le site du Chtimiste pour trouver des informations sur les parcours des régiments de la Première Guerre mondiale ainsi que plus de 26 000 photos de groupes de soldats pendant cette période. 


Bonnes recherches !

Vous avez aimé cet article ? Faîtes-le savoir !