Qui devriez-vous inclure dans votre généalogie ?

Devriez-vous inclure la famille d’un oncle ou encore les parrains/marraines et les témoins d’un événement dans votre arbre généalogique ? On fait le point.

Qui devriez-vous inclure dans votre généalogie ?

Inclure le plus de monde dans son arbre : les avantages


Débuter sa généalogie c’est aussi mettre le doigt dans un engrenage sans fin. On vous l’a surement plusieurs fois répété : “une généalogie n’est jamais terminée” et pour cause ! Son étendue dépendra en grande partie des personnes que vous déciderez d’inclure ou non dans votre arbre généalogique.


Récolter encore plus d’informations et débloquer ses recherches

C’est bien le nerf de la guerre que de retrouver le plus d’informations possible sur un ancêtre ou bien de trouver de nouveaux éléments permettant de débloquer nos recherches.

En incluant les familles des frères et soeurs d’un ancêtre vous limiterez les erreurs et confusions si certains portent le même nom dans un même village. Vous pourrez aussi confirmer ou non un lien de parenté avec un cousin éloigné.

Passer par d’autres membres de la famille vous permettra de vous débloquer si vous êtes par exemple à la recherche d’un lieu de naissance, mariage ou décès.


Se rendre compte du cercle relationnel de ses ancêtres

Des siècles derniers à nos jours, le cercle relationnel de nos ancêtres n’a cessé de grandir.

Les remariages n’étaient pas rares et parfois dans les mêmes familles. En incluant le plus de personnes rencontrées au fil des actes dans votre généalogie, vous pourrez ainsi plus facilement faire certains liens.

En incluant également les parrains, les marraines ou encore les témoins, vous pourrez vous rendre compte du statut social de vos ancêtres au sein du village. Il peut aussi être intéressant de voir plusieurs fois les mêmes noms ressurgir au fil de la vie d’un ancêtre, preuve du rôle important que la personne pouvait jouer dans sa vie.

Inclure les voisins peut aussi vous aider à expliquer des liens familiaux qui se seraient construits dans le temps.


Etendre ses recherches aux cousins = encore plus de trouvailles

Ajouter les cousins, même les plus éloignés, dans son arbre généalogique c’est agrandir le spectre de vos recherches. Vous augmenterez alors le nombre de connexions possibles. Et qui dit connexion dit possibles trouvailles…


Comment savoir où s’arrêter dans son arbre généalogique ? Les conseils de Geneafinder

Vous seuls connaissez la réponse à cette question.

Certains généalogistes dit “collectionneurs” préfèrent élargir leur arbre sans l’étoffer, contrairement aux “enquêteurs” qui approfondissent largement leurs recherches.

Selon nous, tout est une question de mesure et d’envie, évidemment.

En prenant en compte le fait que retrouver des informations dans les archives peut être très chronophage, plusieurs astuces peuvent vous. aider à faire le point sur qui inclure ou non dans votre arbre :


Priorisez vos recherches. Concentrez-vous sur les ancêtres en ligne directe, puis sur les frères et soeurs, puis sur vos cousins, puis sur votre belle-famille par exemple. Ajoutez les personnes sans lien de sang au fil des rencontres dans les actes.


Choisissez qui inclure et tenez-vous y. A vous de décider si vous jugez utile d’inclure des personnes qui ne partagent pas de liens de sang avec votre famille. Notez tout de même l’importance du rôle des témoins (hors famille) et des voisins aux siècles derniers.


Notez vos trouvailles au fur et à mesure. Ce qui veut aussi dire : incluez les personnes au fur et à mesure que vous les rencontrez dans les archives. Ajoutez les témoins, les parrains et les marraines voire même les voisins si vous les connaissez. Le fait de les inclure ne veut pas forcément dire que vous devez faire leur généalogie. Noter un nom sera utile pour se rendre compte qu’il revient plusieurs fois dans votre arbre ou même qu’il se raccroche à une de vos branches quelques années plus tard.


Ne vous mettez pas de pression pour vos recherches. La charge liée à vos recherches peut vous sembler énorme et irréalisable si vous choisissez dès le début d’inclure un maximum de personnes dans votre arbre généalogique. Mais, rappelez-vous, Rome ne s’est pas faite en un jour. Chaque chose en son temps. N’hésitez pas à vous balader dans votre arbre généalogique, à passer d’une génération à une autre, d’ascendance en descendance pour y ajouter de nouvelles personnes au fil de votre enquête.


🔎 Rendez-vous sur Geneafinder pour construire votre généalogie avec des outils simples et gratuits !

Inscription Geneafinder