partager cet article sur les réseaux sociaux

Picture_articleL comme Langue de nos ancêtres

L comme Langue de nos ancêtres

Vous êtes-vous déjà demandé quelle langue parlaient vos ancêtres ?

Vous êtes-vous déjà demandé quelle langue parlaient vos ancêtres ? De nombreux linguistes ce sont en tous cas penchés sur la question et sont capables aujourd’hui de nous proposer des réponses plutôt précises. Explications. 


La langue des hommes préhistoriques

Commençons par un grand saut dans le temps pour nous retrouver quelques 2 millions d’années en arrière. Les hommes pensent en sensations (comme ce que l’on pourrait appeler notre intuition) avant de s’exprimer grâce à des gestes, des onomatopées, des rythmes voire des chants. Les linguistes confirment que les premiers langages articulés, ceux qui ressemblent le plus à notre langage actuel, seraient apparus il y a près de 500 000 ans. Comme nous, nos ancêtres, à l’époque, assemblaient des sons pour faire des mots, ainsi que des mots pour faire des phrases. Le chercheur français Marcel Locquin a par ailleurs réussi à combiner linguistique, biologie et informatique pour proposer un « dictionnaire de langue préhistorique », étonnant ! 


La langue des peuples indo-européens

Bien plus récemment, entre 4500 et 2500 avant J.C., nos ancêtres des peuples indo-européens, parlent une langue du même nom. Les linguistes en sont certains depuis déjà 200 ans. Le « proto-indo-européen » ou « indo-européen commun » est l’ancêtre commun du grec ou du latin, eux-mêmes les ancêtres des langues que l’on connaît aujourd’hui. L’indo-européen commun pourrait même être l’ancêtre direct de l’anglais, du Farsi et du Suédois. 

Il n’existe aucune trace écrite de cette langue. Seul un texte artificiel rédigé en indo-européen commun par August Schleicher, la Fable de Schleicher, permet aux scientifiques et linguistes d’approfondir leurs recherches et transcriptions de cette langue ancienne. Entre 1868, date d’écriture de cette Fable (Avis akvāsas ka ou Le Mouton et les chevaux), et 2013, ils sont une dizaine à proposer des réécritures et évolutions linguistiques. Le dernier en date, le linguiste Andrew Byrd (université du Kentucky) a tenté de reproduire le son de cette langue et s’est inspiré du Grec, du Latin et du Sanskrit pour proposer sa version parlée (à écouter ici) approximative de l’indo-européen commun. 


Et avant le français moderne ?

Mais plus récemment encore, d’où vient la langue française ? Et bien ce sont les Serments de Strasbourg (ou le partage de l’empire de Charlemagne) en 842 qui mettront en lumière pour la première fois deux langues nouvelles de l’empire carolingien, le français et l’allemand. Cependant, bien avant, les Gaulois parlaient le gaulois (langue celtique) avant que les Romains de Jules César envahissent la Gaule tant avec les armes qu’avec leur langue italique, le latin. A la fin de l’Empire romain, nos ancêtres en Gaule parlaient donc une langue unique, proche du latin (sauf pour certains territoires sur lesquels les langues celtiques n’ont jamais vraiment disparus : Grande-Bretagne, Irlande, Écosse, Bretagne...). Arrivent ensuite les Francs en Gaule romaine. Eux parlaient le francique, une langue germanique, et ont également marqué de leur empreinte le futur du français moderne. Aujourd’hui, il nous reste encore des traces du passage de ces peuples dans notre langue française. On retrouve surtout des mots latins, forcément. Mais on retrouve également des mots d’origine gauloise (près de 150) comme les mots « boue » (bawa),« tonneau » (tonn) ou « crème » (crama), ainsi que des mots d’origine francique comme « bleu », « gris », « guerre » ou « renard » par exemple. La langue arabe a également largement marqué notre langue puisqu’elle en est même la troisième source d’emprunts. Il existe plus de 400 mots d’origine arabe dont une grosse centaine utilisés couramment en France comme « gilet », « douane », « magasin », « abricot », « zéro » et bien d’autres !  Des mots utilisés majoritairement lors d’échanges commerciaux et scientifiques en Espagne, en Italie et en France. 


Maintenant que nous avons toutes les explications concernant la langue de nos ancêtres, quelle sera la langue de nos descendants ? 


Pour aller plus loin : 

Académie française - Exemples de mots d'origine étrangère

Vikidia - Mots d'origine étrangère utilisés en français 

Ville de Genève - Archives InterroGE


découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre blogGeneafinder

background blog