Slasheur : votre ancêtre avait-il plusieurs métiers ?

Le mot « slasheur » fait partie des termes choisis en 2019 pour être ajouté dans l’édition 2020 du Larousse. Mais, qu’est-ce qu’un slasheur et quid de nos ancêtres ?

Slasheur : votre ancêtre avait-il plusieurs métiers ?




En 2016, on comptait plus de 4,5 millions de slasheurs en France. Ce sont en fait des actifs qui ont plusieurs emplois, complémentaires ou complètement différents. Les slasheurs d’aujourd’hui recherchent le plus souvent à allier métier passion et équilibre financier, par choix pour la grande majorité d’entre eux. 


Le terme en lui même, « slasheur », est un dérivé du symbole de la barre oblique ( / ), un « slash » en anglais. Sont des « slasheurs » des personnes qui ont plusieurs métiers et qui l’expriment en tant que tels. Sur le plus grand réseau social professionnel, LinkedIn, par exemple, il n’est pas rare de rencontrer des « Entrepreneurs / auteur / Community Manager »… 


Mais alors, est-ce que votre ancêtre était un slasheur ? A-t-il exercé plusieurs métiers ? En même temps ? Et pourquoi est-il intéressant de découvrir le métier de ses ancêtres ? Explications et ressources. 



Pourquoi s’intéresser aux métiers de nos ancêtres et comment les trouver ? 


S’il est dit que plus de 80% de la population française à la fin de l’Ancien Régime étaient des paysans, il n’en reste pas moins intéressant de se pencher sur les métiers de nos ancêtres. 


Découvrir leurs métiers tout au long de leur vie sera utile pour vous donner une idée sur leurs conditions de vie, leur niveau financier et d’éducation ainsi que leur place dans la société et leur cercle de connaissances. 


Autant de déductions possibles en recherchant facilement les archives à notre disposition. En effet, les métiers de nos ancêtres étaient souvent mentionnés dans les actes d’Etat civil (mariage, décès et naissance des enfants), dans les recensements et dans les registres militaires. Il est possible de retrouver des traces du métier d’un ancêtre sur les sites de presse ancienne ou bien en fouillant dans vos photos de famille. 


Pourquoi nos ancêtres exerçaient-ils plusieurs métiers ? 


Plusieurs réponses semblent logiques mais la plus évidente est certainement la suivante : pour (sur)vivre. Tout simplement. 


En s’adaptant aux saisons et aux besoins des différents villages, nos aïeux s’assuraient de rester actifs et d’aller chercher leurs sous pour faire vivre leur famille. C’est le cas pour nos ancêtres « saisonniers ». Ceux qui en tant normal sont dans les champs et qui l’hiver aident à ramoner ou deviennent chiffonniers. Ou ceux qui, à l’inverse, l’hiver travaillent dans leur montagne avant d’en redescendre l’été pour exercer un petit boulot complémentaire. Certains doivent parfois quitter leurs terres, leur famille, leur pays pour s’installer là où le travail les mènent, dans l’agriculture bien souvent. 


Et puis il y avait aussi des marchands nomades, des bohémiens, capables de vendre des peaux de lapin comme de la guimauve… 


 On change de métier au grès des opportunités, du voisin qui tend la main, du cabaretier qui décède et qu’il faut remplacer. Il n’est pas rare que nos ancêtres aient exercé plusieurs métiers dans le même secteur. Il existait plein de métiers différents dans l’agriculture comme dans le commerce et l’artisanat. 



Où trouver des informations sur le métier de ses ancêtres ? 


Quelques ressources en ligne vous permettront de découvrir et comprendre les métiers de vos ancêtres. On ne saurait que vous conseiller de garder les sites Vieux Métiers, La France Pittoresque, Wikipédia et GeneaWiki dans vos favoris. Et puis, si vous aimez l'insolite, consultez notre article 10 métiers de nos ancêtres qui ont (presque) disparu !


Aussi, vos ancêtres étaient peut-être cheminots, marins ou compagnons du Tour de France ? Si c’est le cas, des ressources propres à ces professions vous aideront à en savoir plus. 


Vous avez aimé cet article ? Faîtes-le savoir !