partager cet article sur les réseaux sociaux

Picture_articleX comme XXXX (info manquante !)

X comme XXXX (info manquante !)

X comme XXXX Info manquante ou l’obstacle auquel tous les généalogistes sont confrontés. Mais c’est pour ça qu’on aime la généalogie au fond, non ?

Pour réussir à les franchir ces obstacles, contourner les blocages et enfin crier de joie derrière son ordinateur après avoir trouvé l’acte recherché depuis des jours (ou des mois?). 

La généalogie ne s’adresse pas à tous. Il faut avoir une âme de détective et accepter les enjeux et contraintes que la pratique demande. Alors oui, c’est vrai, on va forcément manquer de temps, pour mettre son arbre papier en ligne, pour déchiffrer des dizaines d’années de registres du XVIIe siècle ou encore pour se déplacer directement aux archives départementales.

Un prénom, une date de naissance ou de mariage, un lieu, des informations sur un parent ou sur des enfants, on a beau en savoir déjà beaucoup, à un moment, ça bloque. Et avec tout ça, forcément, inévitablement même, on finit par manquer de courage.

Mais pas de panique ! Nous vous proposons une petite liste (non exhaustive) de sources et astuces utiles – des rappels pour certains et des idées pour d’autres : 

  • Échanger avec ses proches– Il est souvent recommandé de commencer par ça et même si c’est déjà fait, un coup de fil rapide pour de nouvelles pistes peut vite rafraîchir la mémoire !
  • Se renseigner en mairie ou aux archives départementales– Utile pour retrouver un acte en particulier ou pour avoir la confirmation de l’absence d’archives (détruites ou perdues). 
  • Consulter les recensements de population– A condition de connaître le lieu, on peut ensuite réduire la fourchette de dates pour l’individu concerné. 
  • Consulter la fiche matricule d’un ancêtre– Cela permet de retrouver la date et le lieu de naissance, ainsi que la date de mort (s’il est mort en service ou avant ses 50 ans). On peut même y retrouver des annotations sur son physique, ses  exploits militaires ainsi que les conditions de sa mort si elle est survenue à la guerre.
  • Rechercher les enfants et leurs mariages– Les actes de mariages sont très souvent les clés du mystère puisqu’on y retrouve beaucoup d’informations (les parents des conjoints, s’ils sont vivants ou pas, les communes d’origine et les témoins, souvent des membres de la famille ou des amis proches). On pourra alors appréhender une fourchette de dates pour une naissance ainsi qu’un « à peu près » du lieu de vie de l’ancêtre recherché.
  • Rechercher les lieux de vie des personnes de la famille qui ne sont pas dans la filiation directe– A nouveau, cela peut donner des indications sur un lieu de vie approximatif pour un ancêtre recherché. 
  • Consulter les archives notariales – Une mine d’informations ! Inventaires après décès, donations, contrats de mariage, testaments, tables de successions et absences… Plongez au cœur de la vie de vos ancêtres. 
  • Consulter le dossier de naturalisation(avec n° de décret) d’un ancêtre étranger
  • Se rendre dans les cimetières et lire les épitaphes – Idéal pour une promenade du dimanche, mais surtout pour retrouver des dates ou des noms manquants, des photos et même des pistes (frères/sœurs inconnus jusque là, des cousins, des oncles et tantes…) 
  • Consulter les registres des hôpitaux/hospices des grandes villes environnantes
  • Consulter les listes électorales – Attention toutefois aux dates, une large moitié du monde, les femmes et les militaires, n’a pas toujours pu voté  - à partir de 1944 pour les femmes et 1945 pour les militaires en France. 
  • Faire des recherches dans la presse ancienne – La presse ancienne locale a souvent été numérisée et mise à disposition sur les sites des archives départementales. Sachez aussi que vous pouvez faire une recherche nominative rapide dans les moteurs de recherches de Gallica et de Google Livres (testé et approuvé!) par exemple : votre ancêtre a-t-elle/il aidé des proscrits à fuir devant les révolutionnaires ?
  • Faire des recherches sur les évènement historiques locaux et nationaux
  • Prendre en considération le métier de l’ancêtre - Il existe des registres particuliers pour certains métiers (ex : chemins de fer).
  • Faire des recherches dans les cartes postales proposées en ligne (payantes ou non)


Et si malgré tout cela, vous êtes toujours bloqué.e, pensez aux choses suivantes :

  • Contournel’ancêtre sur lequel vous bloquez en faisant des recherches sur ses frères et sœurs et/ou ses enfants pour trouver de nouvelles informations.  
  • Faites attention aux déformations orthographiques (très courantes) des noms de familles. Attention aussi au changement légal, sur l’État civil, du nom d’un ancêtre, c’est arrivé !  
  • Faites attention également aux changements de prénoms, celui de l’État civil n’est pas toujours le prénom usuel, celui donné au baptême.
  • Certains lieux ont eux aussi changé de nom au fil des siècles. 
  • Comparez les signatures de vos ancêtres sur les actes de la même époque.


Et enfin, c’est évident mais tout de même : 

  • Vérifiez, vérifiez et vérifiez – les informations orales d’un contemporain, les informations dans les tables décennales ainsi que celles présentent sur les arbres généalogiques en ligne. Et notez les références, les photos de votre source attachés à ces informations.
  • Prenez du recul ! Il m’est arrivé de bloquer plus de 10 jours dans la recherche d’un acte, retrouvé finalement après quelques jours de « pause ».


Maintenant, avec tout ça, vous avez des nombreuses clés pour avancer.

Bonnes recherches ! 

découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre blogGeneafinder

background blog