partager cet article sur les réseaux sociaux

Picture_articleG comme Gironde

G comme Gironde

Antisèche de la Gironde (33) pour vous aider dans vos recherches

Des liens utiles vers les moteurs de recherche en libre accès : des pistes pour trouver la trace des migrants du 33, et des sites de bénévoles pour en apprendre d’avantage… 


Le département de la Gironde (pendant peu de temps aussi appelé département du Bec-d’Ambès) est créé à la Révolution et tient son nom de l’estuaire de la Gironde. Il est composé d’une partie des anciennes provinces de Guyenne et de Gascogne. C’est le département le plus vaste de France métropolitaine. 


Les archives de la Gironde :

http://archives.gironde.fr 

Le site des archives départementales de la Gironde est en pleine reconstruction. La date d’ouverture du nouveau site (initialement prévue pour le 30 octobre) a été reportée. Nous ne  manquerons pas de vous annoncer sa mise en ligne !

En attendant, vous avez toujours accès aux actes et registres en ligne : http://gael.gironde.fr/pages/index.html. Vous y retrouverez l’État civil, le cadastre napoléonien, les archives notariales, les registres des passeports délivrés entre 1800 et 1889, le recensement militaire ainsi que de nombreux documents figurés. 

Sachez également que Geneafinder souhaite vous faire gagner du temps dans vos recherches en vous proposant des liens directs vers les actes qui vous intéressent (dans le menu Archives). Cette mise en place est un travail de longue haleine, ce qui explique qu’aujourd’hui seuls les actes de la ville d’Abzac sont en ligne sur Geneafinder. Un peu de patience et vous y retrouverez tous les actes du département, en quelques clics ! 


Les migrations : Entre terre d’immigration et porte vers les Outre-mers

Dans le département de la Gironde, c’est la ville de Bordeaux qui sera la plus attractive en termes d’immigration. Le port de la Lune étant spécialisé dans le cabotage, Bordeaux devient un des plus grands ports français en termes d’échanges commerciaux entre la France et les Antilles mais également en termes de trafic négrier.De cet échange, Bordeaux accueillera les premiers émigrés Africains et Antillais, des esclaves ou leurs descendants qui  travailleront le plus souvent comme domestiques, cuisiniers, gouvernantes ou nourrices. 

L’expansion du commerce avec les îles attirera de nombreux travailleurs dans les années 1800, ils sont Français et étrangers (venus d’Angleterre, d’Allemagne ou de Hollande). Ils cherchent surtout à travailler dans les vignes, sur le port, dans l’agriculture ou en tant qu’ouvriers. La ville de Bordeaux accueillera de nombreux exilés politiques ainsi que des persécutés religieux comme les Juifs espagnols et portugais. Le port de Bordeaux est aussi une porte ouverte sur l’Amérique et sur l’Amérique du Sud plus particulièrement. Ainsi, beaucoup de Français partiront avec femmes et enfants pour s’installer en Argentine, au Brésil ou encore au Venezuela (nous vous en parlions ici). 

Au XXe siècle l’immigration espagnole est importante. De nombreuses familles fuient l’instabilité politique et économique et s’installent majoritairement dans le quartier de Saint-Michel à Bordeaux. Pendant la première Guerre Mondiale, des hommes venus des colonies arrivent en Gironde, malgré eux, pour renforcer les rangs des soldats français. Ensuite, l’entre-deux-guerres sera marquée par une forte augmentation du nombre d’immigrés (plus de 25 000). Des Bretons, des Vendéens et des Auvergnats pour les immigrés Français ainsi que des Italiens, des Espagnols et des Portugais viendront en Gironde pour travailler dans l’agriculture, le bâtiment, le commerce maritime ou l’industrie. Enfin, le département verra arriver beaucoup de Français partis d’Alsace et de Moselle pendant la seconde Guerre Mondiale. 


Des vidéos, des articles et des livres en libre accès : 

Livres et articles :

Histoire du département de la Gironde

Histoire et mémoires des immigrations en Aquitaine

Statistique du département de la Gironde 

Archives historiques du Département de la Gironde, volume 10

Panorama de la Gironde et de la Garonne : ou voyage pittoresque sur les bateaux à vapeur


Vidéos :

Sur les toits de Bordeaux – 1930

L’évacuation des enfants de Bordeaux – 1943

Après le bombardement de Bordeaux – 1943

Nos ports ressuscitent – 1945

L’arrivée du premier cargo Marshall – 1948

Les incendies de forêts dans les landes – 1949

Petite fille à la ferme pour le ramassage du foin – 1950

Inondations dans le Bordelais – 1952

Vendanges dans le Bordelais - 1952

L’homme-radar – 1953

Bordeaux sous la neige – 1956

Les derniers tramways de Bordeaux – 1958

Une chronique de la vie bordelaise

Mémoire du siècle 


Des sites :  

Amitiés généalogiques bordelaises

Fédération Girondine de généalogie

Gironde Entraide Généalogique - Généalogie et Histoire en Libournais

Généalogie 33 à Saint-Aubin du Médoc

Association de généalogie des cheminots de Bordeaux

Cercle généalogique et Historique Garonnais

Cercle généalogique du Bassin d'Arcachon et du Pays de Buch

Association historique et archéologique du Cubzaguais

Émigration au départ de Bordeaux au cours du 19e siècle

Les contributions de Gironde2

Mariages 33


Bonnes recherches !



découvrez nos articles sur le monde de la généalogie sur notre blogGeneafinder

background blog